Après la récolte du teff
Les agriculteurs éthiopiens travaillent le sol à l'araire
Meules de teff.
Acacias caractéristiques des basses terres plus chaudes
INJERA, plat national éthiopien à base de Teff.
Jeunes fruits d'Opuntia ou figues de Barbarie, "bélès" en Tigrinya
Les yeux de la tendresse
Que c'est bon un câlin !
Enfants burkinabé
Paysage du sud Gonder
Eglise éthiopienne du Tigray
Rencontre...
Marché dans le nord du Wollo
Godjo (maison ronde traditionnelle)
Dromadaires afars dans le Wollo
Eglise dans le Gojam
Voûte nubienne, aux multiples intérêts, dans l'extrême sud du Burkina
Procession vers l'Eglise en habits traditionnels
Paysage du Gojam
Demoiselles d'honneur à GONDER
Pêcheur à l'épervier sur le lac de HIKE (Wollo)
Tout ce qu'il faut pour un voyage agréable sur les pistes du Burkina !

Notre histoire

Un Organisme Autorisé pour l’Adoption (O.A.A.)

L'Organisme Autorisé pour l’Adoption (O.A.A.) "Les Enfants de Reine de Miséricorde" dont l'abréviation est  «E.R.M.» est née à Coutances en 1990, sous forme d'Association loi 1901, où il a son siège social. Cet organisme a été agréé par le Conseil Général de la Manche et habilité à exercer en Ethiopie par le Ministère des Affaires Etrangères (Décret du 6 Août 1990, paru au Journal Officiel de la République française le 11 Août 1990) et également au Burkina-Faso (Arrêté du 22 Mars 1994, paru au Journal Officiel le 6 avril 1994). Il est aujourd’hui autorisé à fonctionner sur la quasi-totalité du territoire métropolitain (voir la carte des autorisations départementales de fonctionnement) .

Histoire d’une naissance

A l'origine, Gilbert et Christine BAYON, avec leurs trois enfants (biologiques), sont désireux d'ouvrir leur maison et leur cœur à des enfants en détresse. Leurs recherches en vue d'adoption les conduisent à correspondre avec des religieuses de la Congrégation des " Filles de Sainte Anne " en Ethiopie. Celles-ci non seulement leur proposent des enfants à adopter, mais leur demandent aussi de l'aide pour trouver d'autres familles adoptives et surtout accomplir les formalités administratives nécessaires. Dans le même temps Gilbert et Christine BAYON entrent providentiellement en contact avec un responsable éthiopien de la ‘Relief and Rehabilitation Commission’ qui deviendra le correspondant principal de l'organisme d’adoption. Sollicités par les religieuses et par des couples désireux d'adopter, ils sont amenés à fonder cette association qu'ils placent sous la protection maternelle de Marie ‘Reine de Miséricorde’. Dans le même temps ils adoptent eux-mêmes trois enfants.

Ils se réjouissent de pouvoir faire se rejoindre deux attentes : celle des enfants orphelins ou abandonnés trop nombreux, en quête d'un foyer plein d'amour, et celle de parents riches de cet amour, avec ou sans enfant, et désireux de le partager. Cependant, soucieux de donner des priorités à leur action et de ne pas contribuer au développement du concept du ‘droit à l’enfant (à tout prix)’ ils insistent sur le fait que l’organisme est là pour donner une famille à un enfant et non pas l’inverse.

Aujourd'hui :

Plus de 1600 enfants ont été adoptés et la structure de l'OAA s'est progressivement étoffée. L’organisme gère une maison d’accueil en Ethiopie et collabore avec des orphelinats en Ethiopie et au Burkina-Faso.

Aide humanitaire et parrainages

Par ailleurs, afin de pouvoir apporter une aide humanitaire sur place, toujours destinée aux enfants et aux jeunes, notamment sous forme de parrainages individuels ou collectifs, une autre association, à caractère caritatif, a été créée la même année que ERM. Il s'agit de "LES AMIS DE REINE DE MISERICORDE" (ARM) dont l'interface de communication est "JE PARRAINE.COM". De nombreux parrains contribuent mensuellement à transformer la vie de 3000 enfants par une aide qui permet au minimum la scolarisation régulière et la poursuite d'études y compris à l'université.